Activités physiques de combat en milieu scolaire

Dépense énergétique et reponses cardioventilatoires lors de deux situations de combat en judo et en kendo

1998, 5ème JORRESCAM, Toulouse

JPG - 807 octets

JPG - 1.1 ko

Résumé :

Ce travail avait pour but de comparer la consommation d’oxygène et les réponses cardiorespiratoires lors de deux situations de combat et de situer ces niveaux d’exigences métaboliques par rapport à un effort maximal aérobie réalisé au laboratoire. Huit jeunes débutants masculins volontaires, âgés de 22,8±2,9 ans, ont réalisé une épreuve d’effort maximale sur ergocycle et ont participé, contre le même adversaire, à deux situations de combat en judo et en kendo selon un ordre aléatoire à une semaine d’intervalle. La consommation d’oxygène et les réponses cardioventilatoires ont été mesurées respectivement, au repos, à chaque minute pendant 3 min effectives de combat et lors de l’épreuve d’effort maximale, à l’aide d’un système portable d’analyse de gaz par télémétrie (Cosmed K2). En judo le porteur du matériel devait mettre son adversaire à terre tout en restant debout, son adversairepouvait le soulever ou le décoller du sol. En kendo, la situation consistait à combattre à l’aide d’un bâton selon des règles adaptées du Kendo fédéral. Les résultats ne montrent pas de différence significative pour l’ensemble des variables énergétiques et cardiorespiratoires mesurées au repos. Au cours de la 3ème min des combats en judo et en kendo, respectivement, la consommation d’oxygène (78 et 65%), la fréquence cardiaque (89 et 86%), le pouls d’oxygène ( /FC) (Fig. 1), la ventilation (69 et 60%), la capacité vitale et la fréquence respiratoire (Fig. 2) présentent des hauts pourcentages par rapport aux valeurs maximales mais ne diffèrent pas statistiquement. En conclusion, cette étude montre qu’en situation réelles de pratique, la consommation d’oxygène et les réponses cardioventilatoires sont importantes en fin de combat mais restent comparables entre le judo et le kendo en dépit d’une forme de pratique différente.

Abstract

The aim of this study was to compare aerobic energy expenditure and cardioventilatory responses during two fighting kendo and judo sessions and to express their values as a percentage of those obtained during maximal incremental exercise test. Eight male volunteers, aged 22.8±2.9 years participated to this study. All subjects performed a maximal exercise test on cycle ergometer and randomly participated once a week to judo and kendo fighting sessions against the same adversary. The aerobic energy expenditure and cardioventilatory responses were measured, at rest, at each minute during 3 fighting min, and during maximal incremental exercise test, by means of a Cosmed K2 telemetric gas exchanges analyser. For the outfitted subject, the judo session consists to remain upright while knocking over the adversary to ground. For the adversary, it consists to raise the subject from ground. Kendo session consists of fighting with stick according to an adapted federal Kendo. Results showed no difference between judo and kendo sessions for all of the resting variables. During fighting, the oxygen consumption (78 and 65%), heart rate (89 and 86%), oxygen pulse ( /HR), pulmonary ventilation (69 and 60%), tidal volume, and breathing frequency measured during the 3rd min of fighting represent for judo and kendo, respectively, high percentages of their maximal values but do not differ. In conclusion, these results pointed out that, in real practice conditions, judo and kendo require high aerobic energy expenditure and cardioventilatory responses, particularly at the end of fighting phases. However, these responses did not differ between judo and kendo in spite of differences in practice form and muscular groups involved in both types of exercises.


La communication affichée pendant ce congrès :

PDF - 46 ko

Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 512340

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Recherches, publications  Suivre la vie du site Communications en congrès   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2c + ALTERNATIVES

Creative Commons License