Activités physiques de combat en milieu scolaire

Enseigner le judo et par extension les activités physiques de combat : combattre le sens commun

2000, Actes du 1er congrès mondial sur les sports de combat et les arts martiaux, Amiens, Université de Picardie Jules Verne, CDROM


JPG - 807 octets

JPG - 1.1 ko

Enseigner le judo et par extension
les activités physiques de combat :
combattre le sens commun.
Teaching judo, and to a wider extent,
any combat physical activities
in physical education courses :
how to fight against commonplaces.

Résumé :

Les Activités Physiques de Combat (APC) telles que la lutte ou le judo sont peu pratiquée en cours d’EPS. Quelles peuvent être les causes d’un tel délaissement ?
La réponse à un tel problème n’est certainement pas unique.
Pendant les formations dont nous avons la charge, (Initiale à l’université et continue à travers la formation professionnelle continuée [FPC]) les différents sujets abordés sont les suivants :

  • la technicité d’activité
  • la logique interne de l’activité
  • commencer la pratique au sol ou debout
  • le niveau des groupes
  • faut-il différencier les rôles
  • la durée des combats et les stratégies
  • comment entrer dans l’activité par les moyens de jeux

Nous essayerons de montrer que quelques éléments, que nous trouvons lors d’échanges avec nos collègues pendant les stages de formation professionnelle continuée, et que nous qualifierons de sens commun, sont en fait des obstacles à l’enseignement des APC.
Quatre de ces éléments nous semblent révélateurs de cette notion d’obstacle, pour les étudier, nous les avons posés sous forme de question.

  • La logique interne c’est l’opposition, dois-je réduire les APC à cette seule dimension ?
  • Les élèves doivent-ils commencer la pratique des APC au sol ou debout ?
  • Catégories de poids, d’habiletés, de tonicité sont-ils les seuls modes organisant l’affrontement ?
  • Ils n’arrivent pas à tourner le dos pour attaquer, peuvent-ils progresser ?

Nous ne traiterons pas des points plus classiques tels que la sur représentation de la technique en judo, ou le problème de garder un côté ludique à l’activité en ne l’abordant que par des jeux d’entrée dans l’activité.
Pour apporter des éléments de réponses à ces quatre questions, nous nous appuyons sur :

  • les mécanismes de la transposition didactique.
  • des enquêtes menées en utilisant la méthode des comparaisons par paire d’Antoine de Condorcet.
  • notre expérience personnelle et professionnelle.

Nos conclusions nous amènent à différencier logique interne de l’activité et logique de progression dans l’activité.


Abstract :

Combat Physical Activities (CPA) such as wrestling or judo are little practiced during Physical Education periods at school. What could the reasons be for such a desertion ?
There is certainly not a single answer to that question.
During the training sessions we are in charge of, (Initial at University and Continuous throughout the FPC training courses) the different topics dealt with are as follows :

  • the activity technicality
  • the internal logic of the activity
  • beginning by an on the ground practice
  • the level group
  • how to differentiate the roles
  • length of the combats and strategies
  • how to get to the activity by the means of games.

Many of these topics are part of the P.E teachers’discourses we may hear (or read as well), and they tend to be accepted as commonplaces , thus representing an impediment to our teaching these CPAs.
Regarding these considerations, four topics have attracted our attention, and in order to study them, we are asking the following questions :

  • The predominant logical characteristic is opposition : am I supposed to reduce the CPAs to that only and one dimension ?
  • Do the pupils have to begin the practice of the CPAs with an on the ground or a standing up position ?
  • Are the weight, skill and tonicity categories the only methods to organize the confrontation ?
  • The pupils have problems with turning their backs for an attack ; can they still progress ?

To answer these four questions, we will bolster up our considerations with the following elements :

  • The mechanisms of the didactic transposition.
  • Surveys carried out by using Antoine de Condorcet’s method of pair comparisons.
  • Our own personal and professional experiences.

Our conclusions will lead us to differentiate the internal logic of the activity from the logic of progression in the activity.

Paper, Article :

JPG - 1.1 ko

JPG - 807 octets

PDF - 36.9 ko

PDF - 39.9 ko


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 512240

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Recherches, publications  Suivre la vie du site Actes de congrès   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2c + ALTERNATIVES

Creative Commons License